Kynä fête ses 6 ans 🎉

Le 1er février 2011 les inscriptions étaient ouvertes sur cette plateforme de blog, fièrement propulsée par Dotclear.

kyna-ouverture-blog.png

6 ans plus tard, Kynä est toujours en ligne ! L’occasion d’écrire ce billet, suite du précédent bilan des 4 ans.

Les associations

Concernant le nombre d’associations, la tendance est stable, à savoir un nombre très faible, soit une quinzaine de blogs.
Il n’y a pas de promotion particulière de Kynä, c’est donc logique. Quelque part, c’est aussi peut-être plus sage, la responsabilité est ainsi moindre, car la plateforme repose sur mes épaules. Depuis les deux dernières années, j’ai aussi plutôt œuvré pour d’autres projets, tel BiblioBox ou TiddlyWiki.

Les associations peuvent certainement préférer les réseaux sociaux pour communiquer aujourd’hui, ce qui est compréhensible, même si l’on peut organiser son blog plus facilement pour y mettre en avant des informations, et relayer ensuite via son compte Facebook les billets.

Il y a eu régulièrement de nouvelles demandes de création de blog, mais souvent cela s’arrête là. Les blogs restent vierges, et aucun billet n’est publié. J’ai d’ailleurs une série de compte à prévenir par mail pour ensuite faire le ménage.

Parmi les derniers blogs actifs, une mention spéciale à l’association P’TIWATT, arrivée en septembre 2015.

Félicitation également à l’association La Pétanque Marchoise, l’une des plus actives en terme de publication.

Le budget

Aux 237,5€ de 2015, il faut donc ajouter deux ans d’hébergements, soit 332,5€ au total aujourd’hui. Je remercie une nouvelle fois alwaysdata pour la réduction accordée dans ce cadre associatif.

Il faut ajouter une centaine d’euros pour le nom de domaine, voire le double puisque je continue de louer le .fr

Dotclear

Je termine par Dotclear, le logiciel libre qui depuis le début fait tourner la plateforme. Kynä utilise la version courante du logiciel, qui a vu quelques améliorations notables, même si le projet souffre d’une faible participation pour son développement. En même temps, Dotclear rempli très bien sa fonction première de publication, et cela reste de loin l’un de mes outils libres préférés.

Un merci particulier à Franck, le principal développeur, à qui l’on doit les dernières évolutions sur l’administration.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://kyna.eu/trackback/680

Fil des commentaires de ce billet

Page top